Memento morito

Confinement (part. 1)

chronique-memento-morito

Bonjour-Bonsoir ! Je suis S U P E R heureuse de recommencer à écrire mais ne perdons pas nos bonnes habitudes. Mets-toi à l’aise et partageons un verre ou un contenant plein de la boisson de ton choix.

Faisons simple : LE CONFINEMENT.
Oui la chronique s’est arrêtée d’un coup, sans explications ni rien mais, et puis voilà, c’est tout. Je n’ai aucune implication dans la suspension de la chronique.

Comment ça le confinement était le meilleur moment pour aisément écrire étant donné que je n’avais que ça à faire ? Je ne vous permets pas, il est absurde que… WOY, oui j’avais le temps d’écrire. On peut arrêter les reproches etc maintenant ?? Il est intolérable que je me retrouve ici sur ma chronique en train de discuter avec vous et que je ne puisse pas vous raconter mon confinement.

Pardon ? Trop c’est trop, mwen ka démaré. Mwen la ka palé ba zot, zot pa lé kouté mwen, sa pa humain !
Ah bon. De toute façon c’est MA chronique, mwen pa ka alé pies koté mi sé sa.

Qu’est ce que j’ai fait de mon confinement alors ? Eh bien non je ne vous dis pas, je suis trop vexée. Il ne fallait pas jouer comme ça, c’est ma vie privé et je fais ce que je veux de mon confinement et si je… Ah ? oui, c’est vrai… Je suis embarrassée maintenant… C’est pas grave, c’est ma chronique. T’es toujours à l’aise au moins ? Bon.. Mon confinement ? hm.. ouuuuui, du coup et bien, j’ai fait plein de choses ! Tout plein de choses… Des choses… que je n’ai pas l’occasion de faire tous les jours. Euh, oui, plein de choses… Parce que j’avais plein de temps… donc j’en ai profité pour les faire… ces choses. J’ai appris à… oups, lol c’est qu’il fait chaud et mon verre est vide dis dooonc.

Je, je vais aller le remplir, je reviens. En attendant, n’oublie pas de vivre !

PS : Merci à Bobi pour cette excellente parodie inscrite au patrimoine du rire. [ Les Masques Tombent ]

One comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *