Memento morito

Meilleurs Vœux !

chronique-memento-morito

Bonjour, Bonsoir ! Je t’en prie, mets toi à l’aise et partageons (à nouveau ?) un verre ou un contenant plein de la boisson de ton choix.

BONNE ANNÉE !! Je vous souhaite le meilleur, aussi relatif que ça puisse être !
Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de ma vision du ‘mérite’ mais ça suit un peu la même line de pensée. Je suis un peu ‘pas cool’ mais pas trop ‘pas’ quand même. Jsuis cool, mais pas cool cool. Enfin oui, ou non… Y’aura personne pour me jeter la pierre de toute façon, je suis bien dans mes souliers et surtout pieds nus, s/o MISIÉ Eugène Mona.

Venons-en aux faits ! Je vous souhaite le meilleur pour vos vies, pas le meilleur que vous voulez, vous m’en voyez navrée. C’est quoi le meilleur pour vos vies ? Bah j’en sais rien, c’est pas ma vie. Sorry not sorry, mais il faut reconnaitre que ce qu’on veut n’est pas forcément ce qu’il y a de meilleur pour nous. L’expérience fera que si on obtient ce fameux objet de notre désir et qu’on se casse la gueule alors « ça nous apprendra » mais des fois, c’est tellement douloureux que je n’ai pas envie de vous souhaiter ça. (Je suis encore libre de souhaiter ce que je veux souhaiter, nah). Cela dit, en vous souhaitant le meilleur, ça n’annule pas cette possibilité que vous obteniez l’objet de votre désir parce que vous casser la gueule serait, peut être, la meilleur chose qui pourrait vous arriver PAR RAPPORT aux leçons que vous en tirerez. Bref.

Pour être honnête, je ne sais pas comment être diplomate tout en vous disant que je n’ai pas pour objectif de vous faire plaisir en fait. Je veux juste le meilleur pour vous et pour le monde. Et ça serait bien qu’on commence par se mettre au clair quant au meilleur pour NOUS, qu’on accepte d’avoir des frustrations qui seraient pour le ‘mieux’ (donc ça serait plus des frustrations) avant que le mieux pour le monde soit irrévocablement l’extermination de la race humaine. C’est plutôt trash, ou excessif ou j’sais pas quel qualificatif mais bon… Ne nous berçons pas d’illusions illusoires, chaque chose à un début et une fin et… Oui bon, j’ai dis Bonne Année, quand même. Je vous envoie de l’amour an chay, le tjo de love hein parce que pour moi c’est le moteur de beaucoup de choses qui font profondément du bien.

Hm… mon verre est déjà vide. Bon, en attendant, n’oublies pas de vivre !

PS: Dinos a dit « On dit aussi que, parfois pour punir les hommes, Dieu leur donne ce qu’ils veulent et j’pense qu’il m’a rendu service en me donnant ce que je voulais pas ». J’aime bien beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *