Chronique d'un retour au pays natal

Bruits et odeurs de mon île

chronique-d-un-retour-au-pays-natal

LES ODEURS.

Je n’ai jamais trouvé que la Martinique avait une odeur de fleurs, de cannelle ou de vanille ou autre en dépit  de ce que veulent me faire croire les récits  doudouïstes et « exotiques ».

D’ailleurs, je n’ai jamais trouvé que la Martinique avait une odeur particulière en dehors de quelques périodes bien précises de l’année : la période de la récolte de la canne à sucre par exemple.

Bon, il est sûr et certain que la fragrance des sargasses lorsque je passais au Robert ou au Vauclin est inoubliable. Ou la douce senteur de la station d’épuration d’Acajou, lorsque je filais cheveux au vent (mdr non) sur l’autoroute.

Mais en dehors de ces quelques épisodes, je me surprends parfois à regretter l’absence d’odeur de mon île quand j’ère dans les rues (souvent puantes) du plaisant continent. Eh oui ! le charme des « grandes » villes.

Cependant, ce qui me manque réellement se sont étonnement les bruits.

LES BRUITS.

J’avais déjà constaté il y a deux ans et cela me marque encore plus cette année que les bruits de la Martinique me manquent après quelques mois d’exil.

Déjà, je suis quelqu’un qui déteste littéralement le silence. Je n’aime pas spécialement le brouhaha mais j’aime savoir qu’il y a une voix, une radio, une télé qui bourdonne auprès de moi.

Et le soir, quand je vais dormir et que j’éteins enfin ma télévision, je trouve la ville terriblement silencieuse. Le bruit des kabrit bwa, des grillons me manque affreusement.

Mais en dehors de ça, il y a plein d’autres sons qui semblent avoir disparus. Près de chez moi, à cette période de l’année je commençais à entendre les répétitions pour les chanté nwel. Ou encore dès la fin des festivités de Noël, quelque soit l’endroit où je me trouvais sur l’île j’entendais des percus, des tambours sur un super rythme.

Dites-moi aviez vous déjà noté des différences en terme de bruits et d’odeurs entre le lieu d’où vous venez et le lieu où vous êtes actuellement ?

Dans tous les cas je vous envoie le plein de bonnes ondes et de bonnes odeurs où que vous soyez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *