Stranger Things

L’enfer.

Journal d’un survivant à cette terrible épreuve. – Septembre 1994

« Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance »

07h, ma génitrice pénètre dans mon sanctuaire, normalement elle ne rentre jamais a cette heure. J’ai eu le temps d’entre ouvrir mes yeux, j’ai senti une aura pesante s’installer dans ma chambre, quelque chose n’allait pas. Encore tout endormi je n’ai pu distinguer ce qu’elle me disait, j’entendais uniquement des bruits de fond, mais je sentais bien évidemment au fond de moi que quelque chose n’allait pas. De pas lourds, elle se dirige vers moi et se mit à chanter cette ignoble chanson qui était si puissante qu’elle me réveilla : «  Hop c’est le matin, on se réveille doucement, hop c’est le matin, on se réveille tout en chantant » . Elle continua cette mélodie jusqu’à ce que mon cerveau craque. Que fabrique t-elle ? Vais je encore devoir aller chez le médecin ? Journée qui commence étrangement. Elle m’envoie à la douche, à 7h ? Vraiment Lisette ? A 7h, au pied levé tu m’envoies me doucher. Tout propre, tout habillé on prend la voiture, peut-être que je me suis trompé, peut-être irons-nous nous promener au centre commercial où je terminerai dans le rayon livres ? Nous verrons bien.

08H30 : Nous sommes postés devant un bâtiment étrange, des enfants de mon âge, parfois plus vieux que moi sont dans la même confusion que moi, peut-être est ce un nouveau centre commercial pour enfants ? Je vois les parents avec des sacs, est ce pour partir avec des jouets ? Nous le saurons bientôt.

09H : Nous voici à l’intérieur du bâtiment, des personnes bizarres en tablier nous fixent, j’ai peur, je me blottis contre ma mère qui me dit que tout ira bien. Là une femme prend la parole, elle se présente en qualité de directrice de l’école, école ? Qu’est ce ? Me voilà de plus en plus perplexe face à cette situation qui se dresse face à moi, je n’ai qu’une envie c’est de rentrer chez moi dormir.

09h30 : Malheur, des cris, des pleurs partout, nos parents qui nous laissent, mais que se passe-t-il ? Devrons-nous changer de parents, reverrons nous nos géniteurs bientôt, beaucoup de questions se bousculent dans ma tête, je me débat je dois trouver une solution pour m’échapper. Je tente une fuite je vous tiens au courant.

11h : Après avoir été finalement capturé par une adulte étrange qui se présente comme la maîtresse de la classe, nous voilà obligés de laisser nos empreintes sur une feuille blanche, nous sommes au bagne mes amis, voilà la situation, j’ai un casier judiciaire, qu’ai je fais ? Ok j’ai mangé le dernier cookie mais ce n’est pas une raison de m’infliger ceci Lisette !

14 : Après avoir été nourris par de la nourriture qui ne vient pas de chez moi voilà que nous sommes obligés de nous poser sur des tapis afin de faire une sieste. Ok je suis fatigué mais je me méfie quand même nous ne sommes jamais à l’abri d’une attaque de l’ennemi, restez sur vos gardes camarades.

16H : JE LA VOIS ! ELLE ARRIVE ! MERE EST DEVANT LE PORTAIL ! JE VEUX LA REJOINDRE ! ELLE NE M’A FINALEMENT PAS ABANDONNE ! OUVREZ MOI CETTE PORTE PAYSAN J’AI MUZZI A REGARDER JE VAIS ÊTRE EN RETARD !

18H : Enfin chez moi, avec mes propres mots j’ai indiqué à ma génitrice de ne plus jamais me refaire ce coup là, je ne remettrai plus les pieds dans cet endroit. Quelle journée, quel traumatisme. Bref je dois aller me reposer, j’ai survécu à mes camarades, je déteste ce que les adultes appellent : la rentrée.

——————————————————————————————————————–

Pour la science, comment avez vous vécu votre première rentrée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *