Memento morito

.ntrée

BONSOIR C’EST POUR UN COUP DE GUEULE !

Mais je t’en prie, mets toi à l’aise et partageons (à nouveau ?) un verre ou un contenant plein de la boisson de ton choix.

Je souhaite à tout ceux qui font, on fait ou feront une rentrée (ça se dit ?) une bonne rentrée ! Quant à ceux pour qui ce n’est pas le cas, bonne continuation à vous. Au lieu de vous parler d’un sujet qui ne vous fait pas plaisir (la rentrée), je vais vous parler d’un sujet qui ne me fait pas plaisir parce que ça me fait plaisir !

BON ! Je ne sais pas trop comment nommer toute cette mascarade mais d’abord je vais vous inviter à vous aimer. Avoir de l’amour pour vous et personne d’autre que vous. Plus je regarde le monde, et plus je trouve ça grave : les gens ne s’aiment pas ! C’est tellement navrant… D’ailleurs j’aurai bien aimé connaître votre définition de l’Amour parce que quand je vois deux trois poster des « l’amour ça brise le cœur » je suis perplexe. Toujours ça rejette la faute sur la mauvaise personne. Cependant, au lieu de rabâcher mon point de vue, présent notamment dans « L’Effet Mer » part 1 & 2, je vais tout simplement dire que personne ne vous a envoyé vous attacher à X Y ou Z. « gneugneu c’est humain », waw qu’est ce que je déteste cette excuse. Ça veut dire quoi ? Que l’humain est médiocre ? On dirait oui, qu’il l’est devenu; pas sûre qu’il l’ait toujours été.

Qu’importe. Si baser son bonheur sur soi et pas sur l’attention, l’intérêt ou je ne sais quoi d’autre était coutume, on en serait pas là. Je pull up ça. Si vivre pour soi et son propre épanouissement ne se basait pas sur le regard des autres, on n’en serait pas là. L’essence de tout ce dont vous avez besoin est en vous. Vivez pour vous, soyez fièr(e)s de vous, pour vous. Personne ne vous oblige à rien si ce n’est que vous-même. Même quand on vous oblige vous n’êtes pas obligé. Vous avez le choix, on a toujours le choix. Même celui de ne pas en faire. Et comme t’es un amour, t’as choisis de lire mon article jusque là et ça c’est chouette ! Tjolov, que du love. C’est important.

Ah ! mon verre est déjà vide ! Je pourrai le laisser vide cette fois… mais bon, non, je vais me resservir. En attendant, n’oublies pas de t’aimer !

PS : #BahamasAtHeart #BahamasStrong

PSbis : Je me dédouane de toute interprétation au narcissisme, à l’égoïsme, l’égocentrisme et tout autre comportement outrecuidant. Par pure précaution, mes articles n’engagent que moi, ce n’est que mon avis. N’oubliez pas: personne ne vous oblige à rien, vous avez le choix. Kiss kiss.

2 comments
  1. Balnde Laye

    J’ai toujours trouvé ambigue la définition de l’amour. Je dirais que l’amour est un sentiment qui fait du bien tant que mal. Le plus souvent c’est les personnes que nous aimons qui nous font du mal et cela fait mal

    1. swvn

      tu as des “attentes” envers les gens que t’apprécies que tu n’as pas pour les autres donc c’est tout à fait normal ! j’aime à dire que “c’est un mal pour un bien” car, si on veut, on en apprend.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *