Memento morito

L’Effet Mer (part. 1)

Partageons (à nouveau ?) un verre ou un contenant plein de la boisson de ton choix, mets toi à l’aise.

Ces derniers temps je réfléchissais autour de l’idée que « La beauté est éphémère ». Loin de moi toutes pensées dirigées vers quelconques anti-rides, j’observais plutôt avec souci à quel point cette phrase était souvent dite avec abattement. Peu importe le sujet en fait, « beauté », « bonheur » etc, de manière générale l’Humain craint de perdre ce à quoi il s’est attaché. « Normal » me direz-vous, ce à quoi je répondrai « oui et non ».

En fait, il est bien de se rappeler que tout est relatif et que les choses changent selon notre point de vue. X, Y ou Z est éphémère, d’accord, oui, ça va disparaitre, acceptons le. Cependant, il est bien, aussi, de se rappeler que la vie (sur Terre, actuellement)  est éphémère. Et oui. Et c’est à partir de ça que les choses changent. Si X, Y, ou Z est éphémère, et que la vie l’est aussi… alors X, Y ou Z peut bien durer tout le temps d’une vie (malinx le lynx) !

Si on revient sur l’exemple de la beauté. Chaque jours, heures, minutes, seconde est éphémère. Cycle : naissance, mort, renaissance etc. Ta beauté d’hier (ou d’il y a 5ans), n’est pas ta beauté d’aujourd’hui, ça t’empêche pas d’être toujours beau/belle. (faut même pas chigner parce que pleuteu « je suis moche ». C’est pas le sujet. Au pire remplace « beauté » par « mocheté » hop c’est réglé) Ce qui bloque, c’est donc cet attachement, cet arrêt sur image. Et ça, c’est encore un autre problème !

Ah, mon verre est déjà vide… bon, je vais me resservir. En attendant, n’oublies pas de vivre !

PS: T’es magnifique <3

4 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *