Bokantajénès NwèlVie De Mwa (VDM)

Stratégie de noël

Alors oui effectivement pauvre des parents qui font des promesses et qui en morflent.

Les miens eux avaient des stratégies bien particulières que je ne comprends que maintenant.

Premièrement je suis programmée par ma mère particulièrement pour penser que les cadeaux ne devraient pas avoir de date précise pour être offerts, qu’on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie et que noël franchement, bien que ce soit l’occasion de faire la fête, se goinfrer comme des porcs (comme des porcs XD Et c’est ce qu’on mange à toutes les sauces. Vous avez suivi un peu ? hahaha), c’est avant tout une fête commerciale. Alors finalement, plutôt que de supplier mes parents et tous ceux qui m’aiment pour recevoir des cadeaux quelque soit leur prix, je n’ai fait qu’accepter avec grand plaisir tout ce que mon entourage voulait et pouvait bien me donner.

La question alors que notre papa gâteau sur l’illustration a envie de me poser, c’est comment fait-on pour avoir plus d’enfants comme moi, c’est à dire qui n’exigent ni ne désirent de cadeaux chers. Question à laquelle je vais de ce pas répondre.

Les conseils de Létu-Carotte pour éviter l’angoisse

1.    Lui faire croire au père-noël

Lui faire croire au père-noël aussi longtemps que possible. Vous comprendrez dans le petit 4 pourquoi cela facilite la tache

2.   Le lavage de cerveau

Le lavage de cerveau pour ne pas qu’il ait envie de cadeaux cher c’est pendant toute l’année qu’il faut y penser. Par exemple, si vous voyez que la cible éprouve un intérêt particulier pour quelque chose de pas cher, cultivez sa passion et n’hésitez pas à l’encourager. Pour se faire, ne sous-estimez surtout pas l’influence que vous pouvez avoir sur ce que le cadeaué (celui qui reçoit le cadeau) aime ou adore. Vous avez déjà vu la vidéo du petit garçon à qui on offre une banane et qui est heureux comme jaja ? Si non, voici.
Des enfants comme lui, c’est ce qu’on veut !

3.    S’il s’agit d’un être jeune

S’il s’agit d’un être jeune, il y a des chances pour qu’ils ne soient pas encore abimés par les adultes et qu’il ne croit pas avoir besoin de quelque chose de cher pour être content. Laisser place à votre imagination (come on it’s christmas !) et faites-le rêver avec quelque chose que vous savez ne coutera pas cher. Dans le cas où vous avez du mal, always remember Pinterest is our friend 😉

4.    Ecrire la lettre au père noël a partir des dépliants.

Etape 1 : Fè débrouya pou récupéré déplian an avan tjanmay la wèy
Étape 2 : Repérer tous les cadeaux à la mode et chers
Étape 3 : Les découper soigneusement
Etape 4 : Vous pouvez maintenant donner le dépliant au cadeaué pour qu’il fasse à son tour ses/son choix

Ainsi vous êtes sûr que les cadeaux qu’il choisit ne sont pas cher et vous assurez presque totalement une place dans la « I can promess without freacking out after zone ».

Au cas ou vous n’auriez pas compris…

Chers parents amis et alliés, la manipulation c’est la clé ! Yé kri ! Il faut donc apprendre à manipuler pour ne plus avoir peur d’être manipulé et ne plus se laisser manipuler. Yé mistikri ! Ne vous laissez pas avoir par les mauvais esprits qui essaient de vous faire dépenser. Est-ce que la court dort ?!

Alors si la cours ne dort pas arrêtons de promettre sans pouvoir assumer et de dépenser l’argent que l’on a pas Noel ou pas noel. Tjenbé red pa moli !

#stopalenanguoissefinancieredenoel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *